xianfrontpic2

Gérer vos attentes de logement

on mars 13 | in Business, Education, Expat Life, Expat Life, Global Information, How to, Real Estate, Shanghai, Xi'an | by | with Comments Off on Gérer vos attentes de logement

Quand on évoque le milieu de la Chine, on pense souvent « sous-développé », « mauvaise infrastructure », « ennuyeux », etc. Pourtant, dès qu’on apprend que l’on va emménager dans cette partie du pays, on sent l’excitation monter. Grâce à l’agence immobilière Maxxelli qui a trouvé des solutions sur mesure et exploré des opportunités à Xi’an, quelques astuces peuvent être suggérées. Xi’an est l’une des villes chinoises les plus importantes, historiquement parlant, et particulièrement célèbre pour son armée enterrée. Cette ville est riche en histoire et en culture. Avant la dynastie Ming, elle était connue sous le nom de Chang’an, « la ville éternelle ». On y trouve des personnes détendues et amicales. Xi’an est également connue pour sa nombreuse variété de nouilles et le vinaigre produit localement.

Ce dont la ville manque, cependant, ce sont les logements de qualité que les expatriés trouvent dans d’autres villes, chinoises ou sud-est asiatiques. A Shanghai et Pékin, par exemple, des communautés internationales sont présentes depuis des décennies. Dans ce type de villes, les maisons sont bâties en tenant compte du fait qu’elles sont construites pour les expatriés. En ce sens, Xi’an est une ville de second rang : elle ne possède que peu des options qu’on peut trouver dans les autres villes. Cela ne veut pas dire qu’il est impossible de trouver la maison de ses rêves à Xi’an, mais seulement qu’il faut savoir à quoi s’attendre pour éviter toute déception. Cela étant dit, voici les quatre choses à vérifier lorsque vous choisirez une maison à Xi’an.

L’endroit
Lorsqu’on cherche des maisons à Xi’an, trouver une agence immobilière dans les zones les plus avantageuses est plus facile à dire qu’à faire. Cette dernière doit s’accorder au mieux à vos besoins.
Il y a moins de trafic dans le quartier de Qujiang que dans le reste de la ville. On peut également trouver des endroits verts comme des parcs ou des jardins pour les personnes qui aiment les environnements calmes. Ce quartier est aussi réputé pour abriter moins de population que dans le reste de la ville. Dans la partie sud-ouest de la zone se situe le quartier de Gaoxin qui est à la fois pratique et central. On y trouve des supermarchés, des restaurants, des théâtres et des centres commerciaux avec des rues bondées pleines d’activités. Gaoxin sied à ravir aux personnes qui veulent faire des rencontres tandis que Qujiang est mieux pour tous ceux qui s’installent en famille.

Le prix
Tout comme l’endroit, le prix d’une propriété est plus susceptible de varier en fonction du quartier résidentiel. Les expatriés, venus des quatre coins du monde, vivent pour la plupart, dans de grandes maisons équipées de nouvelles technologies et de meubles derniers cris. Evidemment, on peut en trouver à Xi’an, mais des biens aussi luxueux ont un prix. D’après Maxxelli, les prix de ce type de propriété varient de 3000 à 50 000RMB. Dans un certain nombre quartiers de Xi’an, les prix ont tendance à être plus élevés que dans certains pays d’Europe et qu’aux Etats-Unis : ce qui, dans une ville dans laquelle on peut déjeuner quotidiennement pour moins d’un dollar, peut prêter à confusion. Et pourtant, aussi étrange que cela puisse paraître, la perspective peut être considérée d’un point de vue économique: la relation entre l’offre et la demande. A Londres, et dans toute ville de cette taille, il y a des centaines de milliers de maisons et de villas. A Xi’an, il n’y en a que quelques milliers. On comprend donc plus facilement que les maisons et villas de Xi’an soient aussi chères même s’il ne s’agit que d’une ville de second rang.

L’âge
Ne laisser pas ce titre vous décourager, nous parlons des maisons, non des résidents. Cependant, il serait plus approprié de comparer l’âge des maisons dans la Chine occidentale à l’âge d’un chat. Les maisons dans cette partie de la Chine sont pour la plupart âgées de six ou sept ans. Au départ, pour beaucoup de personnes, le fait que des villas aient pu être construites dans les années 60 est assez impressionnant. Malheureusement, quand ils apprennent que leur maison a été terminée en 1999, ils sont loin d’être heureux. Qu’il s’agisse de gratte-ciels ou de villas, de résidences étrangères ou locales, les maisons semblent toujours plus anciennes de l’extérieur. L’intérieur, c’est autre chose. Mais dans une certaine mesure, il a tendance à donner la même image que l’extérieur.

La qualité

Comme c’est souvent le cas dans le marché immobilier en Chine, c’est la quantité et non qualité du métier qui compte. Cela ne veut pas dire qu’il n’existe pas de maisons agréables en Chine mais que les maisons sont souvent construites à la chaîne et que la qualité n’est pas toujours aux normes occidentales. Si les maisons semblent vieillir plus rapidement dans cette ville, c’est parce que ceux qui les ont construites a utilisé les matériaux les moins chers. Ceci ajouté à l’étonnante rapidité de la construction et au manque de finitions, le résultat se peut se résumer ainsi: beaucoup de maisons mais de telle qualité qu’elles ne se vendraient jamais en Occident.
De l’extérieur, le plus gros problème réside dans le fait que la peinture est souvent écaillée. L’utilisation d’une peinture de qualité moindre en est souvent la cause. Mais ceci peut être arrangé en utilisant de la peinture de qualité supérieure achetée dans les environs.
Malheureusement, cela s’applique aussi bien aux villas qu’aux appartements et maisons, les entreprises qui gèrent les propriétés sont responsables. Remarquez que ça ne sera jamais repeint.

L’intérieur, c’est une autre histoire. Beaucoup de choses peuvent y être défectueuses. La première, ce sont les fuites. Et elles sont de loin le problème le plus sérieux non seulement en terme d’esthétique mais aussi au niveau sanitaire. Les fuites peuvent faire changer les murs de couleur, modifier la manière dont ils sont façonnés ou dans le pire des cas, les faire s’effondrer. Les fuites peuvent aussi causer des dommages à l’intérieur de la maison. D’un point de vue sanitaire, elles sont peuvent engendrer des moisissures, des maladies ou de l’asthme. Autres que les fuites, on peut rencontrer d’autres sérieux défauts tels qu’une balustrade ou des escaliers trop peu solides, des sols déformés (courbés voire cassés), un internet lent (dans certaines résidences) et des odeurs bizarres provenant de canalisations. Les toilettes peuvent être construites selon les normes chinoises. Dans ce cas, mettre le papier dans les toilettes peut causer des inondations ou boucher les toilettes. C’est pourquoi il est important de consulter une agence immobilière pour être conseillé.

Cet article, certes très long, met en lumière tous les défauts de l’immobilier en Chine occidentale et peut effrayer ceux qui vont s’y installer. Lorsqu’on choisit une maison, on doit être très attentif et ne pas seulement s’intéresser à l’endroit où l’on veut emménager mais aussi à l’âge et à la qualité de l’habitation. Et même si l’on est au fait de tout cela, il est toujours préférable de se faire conseiller par une agence immobilière.

Pour obtenir des informations utiles pour la vie de de tous les jours en Chine, cliquer sur : www.maxxelli-blog.com
Pour plus d’information sur l’aménagement à Xi’an, contactez-nous au :
Tel: 4000 150 600
E-mail: info@maxxelli.net

related posts

Comments are closed.

« »